Category: COMMUNIQUÉS & ANNONCES DE PRESSE

Rentrée académique : le LYMED accueille sa première promotion MPSI

Dès la reprise académique 2021-2022 prévu pour ce 10 septembre 2021, le Lycée Méditerranéen (LYMED), accueillera sa première promotion d’élèves en filiale Mathématiques, Physique, Sciences de l’Ingénieur (MPSI) et des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles d’ingénieurs marocaines et françaises.

Cette première promotion du lycée comptera deux classes composées d’élèves, dont 36% provenant de la région du Nord. Porté par la Fondation Tanger Med, le LYMED est un établissement destiné aux élèves marocains les plus méritants, provenant de tout milieu social, et a pour mission de les former, dans leurs pays, dans un cadre inclusif de mixité sociale, propice au respect de la diversité et à la promotion de l’égalité des chances. En portant un tel projet, orienté sur le développement du capital humain, la Fondation Tanger Med participe à installer un socle d’excellence durable dans la Région du Nord.

Situé dans la zone de Tétouan Shore, à proximité de Cabo Negro, le campus du LYMED s’étend sur 3 hectares et offre un cadre d’études aux meilleurs standards, tant au niveau des infrastructures mises à la disposition des élèves, que des équipes encadrantes dédiées à leur accompagnement pédagogique. Les salles d’enseignement général et d’informatique sont équipées des dernières technologies de présentation et les quatre laboratoires thématiques répondent aux meilleurs standards d’enseignement en classes préparatoires scientifiques. Le campus du LYMED abrite également un centre documentaire, un internat, une cantine, un foyer des élèves, une infirmerie, ainsi que 12 000 m² d’infrastructures sportives (terrains de football, de tennis, pistes d’athlétisme…).

Le LYMED se trouve également au cœur d’un écosystème portuaire et industriel unique, dans une région qui dispose d’un important vivier d’ingénieurs compétents, qui pourront accompagner les élèves dans la conduite de leurs projets pédagogiques et pratiques, appelés Travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE).

Le LYMED est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Tanger Med et le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La Fondation Tanger Med, depuis sa création en 2007, œuvre au déploiement d’actions à fort impact sur le territoire dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’inclusion socio-économique et de l’environnement.

Source: Industries.ma

Read More

TANGER: DÉMARRAGE DE L’USINE DE L’AMÉRICAIN PPG, DÉDIÉE À LA PRODUCTION DE REVÊTEMENTS AUTOMOBILES

L’usine fournira des matériaux pour les véhicules de la marque Dacia du groupe Renault qui sont produits sur les sites de Tanger-Meloussa et de Casablanca (Somaca).

L’américain PPG Industries annonce ce jeudi 12 août 2021 le démarrage de sa nouvelle usine à Tanger qui produira des mastics automobiles pour la production locale de véhicules.

 

Cette unité, qui est la première usine de production de revêtements automobiles de PPG en Afrique, fournira, dans un premier temps, des matériaux pour les véhicules de la marque Dacia du groupe Renault qui sont produits à Tanger et à Casablanca, indique un communiqué du groupe industriel américain.

 

«Le démarrage de cette installation est une étape importante dans l’approvisionnement local des fabricants d’équipement d’origine au Maroc», a déclaré Roald Johannsen, vice-président de PPG, en charge des revêtements automobiles pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

«Le Maroc est déjà l’un des producteurs de véhicules les plus importants et à la croissance la plus rapide en Afrique. La production de véhicules devrait augmenter considérablement, avec deux autres installations de production qui devraient être ajoutées d’ici 2030», a-t-il détaillé.

 

L’usine PPG de Tanger produira des mastics qui permettront une plus grande flexibilité dans la conception et la fabrication des véhicules, souligne la même source. La société évalue par ailleurs la production locale de technologies supplémentaires d’adhésifs, de mastics et de revêtements pour approvisionner les constructeurs automobiles qui étendent leur production au Maroc.

 

«Cet investissement démontre notre engagement à soutenir nos clients et à nous développer dans des régions en passe de croître», a déclaré Johannsen. Le communiqué de PPG, entreprise basée à Pittsburgh, en Pennsylvanie, souligne que la production automobile au Maroc est passée de 100.000 véhicules en 2000 à environ 400.000 en 2019, et devrait passer à 700.000 d’ici 2023.

Par Khalil Ibrahimi

 

.

Source: le360

Read More

Les opportunités d’investissement dans la région TTA mises en avant lors d’un webinaire au profit de la diaspora

Les opportunités et les mécanismes d’incitation à l’investissement dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont été au centre d’un webinaire, organisé mardi, en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Organisé par le Centre régional d’Investissement (CRI) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, sous la tutelle de la Wilaya de la région, ce webinaire intervient à l’occasion de la Journée nationale du migrant, célébrée cette année sous le thème «le rôle des Marocains du monde dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement».
Cette rencontre a ainsi été l’occasion pour les intervenants de se pencher sur le rôle de la commission régionale unifiée de l’investissement, qui a remplacé l’ensemble des commissions régionales et provinciales intervenant dans le processus de gestion des projets d’investissement. Cette commission seule et unique, dont la principale mission est d’évaluer, d’étudier et de traiter l’ensemble des dossiers d’investissements, permet un gain de temps aux investisseurs, et offre la possibilité de demander l’ensemble des autorisations requises en ligne, facilitant ainsi le processus de création d’entreprises.

Source: Aujourdhui.ma

Read More

Dépôt de réclamation en ligne concernant le programme INTELAKA

Vous avez rencontré une quelconque difficulté lors de votre demande de financement INTELAKA?

Le Centre Régional d’Investissement de la Région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima met à votre disposition un dispositif d’accompagnement et de suivi en vue de faire aboutir votre financement et votre idée de projet.
Faites nous part de votre réclamation / requête à travers notre plateforme en ligne via le lien:

requete.investangier.com

Read More

Participez à la 5éme édition de Madaëf Eco6 à Al Hoceima

Madaëf Eco6 à Al Hoceima

Vous avez un projet innovant s’intégrant à l’activité hôtelière?
Plus que 10 jours pour participer à l’appel de projets innovants Madaëf Eco6 pour la province d’Al_Hoceima organisé par MADAËF en partenariat avec le Centre Régional d’Investissement de la Région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima
Plus d’informations sur les modalités de participation sur:

Date limite de remise des dossiers : 12 août 2021

Read More

APPEL A PROJET: GREEN IDEA BOOST

APPEL A PROJET

Vous êtes porteur / porteuse d’idée, startup innovante et TPE – PME ayant au moins 3 à 4 employés, déjà en activité, visant à développer des méthodlogies, des technologies, des services ou solutions industrielles ambitieuses contribuant à la mise en œuvre d’une économie circulaire? Rejoignez la promotion «Jeune Pousse» et transformez vos idées innovantes en entreprises authentiques et novatrices qui façonnent notre avenir et nous aideront à évoluer vers un mode de vie meilleur et durable!
Plus d’information sur la participation sur :

Date limite de remise des dossiers : 14 septembre 2021

Read More

Prix de l’ARLEM 2022

L’entrepreneuriat local des jeunes en Méditerranée

Etes-vous un(e) entrepreneur(e) de moins de 36 ans?
Soutenez-vous votre communauté régionale ou locale ?
Dirigez-vous votre entreprise depuis plus de 3 ans ?
Dans ce cas, nous vous invitons à enregistrer votre candidature pour le Prix ARLEM 2022 via le lien ci-après:

Read More

A Tétouan/M’diq-Fnideq, la relance économique prend de l’ampleur

ÉCO-BUSINESS

La relance économique dans la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq semble prendre de l’ampleur et gagner en certitude, grâce aux différents programmes, projets et mesures initiés, en vue de favoriser la création d’emplois et d’améliorer la situation sociale de la population locale.

Le développement de solutions et activités économiques alternatives a déjà commencé et se poursuit toujours, à la faveur du lancement du Programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, visant à lancer des projets et à développer des mesures pratiques devant créer des emplois et fournir l’accompagnement et le financement nécessaires aux porteurs de projets, ainsi qu’à encourager les investisseurs à assurer les financements partiels du foncier, et à encadrer et former les employés.

Promouvoir l’investissement, consolider les acquis de l’intégration économique réalisés, déployer des opportunités alternatives d’emploi, et soutenir et accompagner les jeunes porteurs de projets, autant d’objectifs qui contribueront à améliorer les conditions économiques et sociales de la population locale, en particulier des femmes et des jeunes.

Lancé de manière effective en mars 2020, le programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, a nécessité une enveloppe budgétaire d’environ 400 millions de dirhams (MDH), mobilisée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, le Conseil de la région Tanger-Tétouan Al-Hoceima (TTA) et l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN).

Les projets établis dans le cadre de ce programme sont répartis sur trois axes principaux, à savoir la création d’une zone d’activités économiques sur le territoire de la commune de Fnideq, le développement d’un mécanisme d’incitation financière pour attirer les investissements dans les zones d’activités économiques « Tétouan Parc » et « Tétouan Shore », ainsi que la création d’initiatives économiques incitatives pour accompagner le tissu entrepreneurial dans un cadre structuré et améliorer la capacité des femmes et des jeunes à intégrer le marché du travail. Selon le Centre régional d’investissement (CRI) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’APDN, les 4 unités industrielles installées dans la zone d’activités économiques de Fnideq ont continué leur montée en charge, avec la multiplication de campagnes de recrutement ayant permis, vers fin avril, l’intégration de plus de 1.200 personnes majoritairement des femmes, qui s’adonnaient auparavant à la « contrebande vivrière », notant que le nombre de postes créés sera, à terme, d’environ 5.000 emplois directs stables.

Parmi les initiatives prometteuses qui ont été lancées figure le programme “Régions émergentes”, qui fait l’objet d’une convention de partenariat entre le Conseil de la région TTA, et le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, visant à renforcer la qualification et l’autonomisation économique des femmes et des filles.

Ce programme, qui constitue la mise en oeuvre locale des axes du programme national pour l’autonomisation économique des femmes et des filles, et la promotion de leurs droits économiques et sociaux, cible, dans sa première phase, les femmes et filles porteuses de projets et d’idées de projets réalisables dans les différents domaines économiques prometteurs au niveau du territoire de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan.

Selon les données de la division de l’action sociale (DAS) de la province de Tétouan, quelque 50 projets ont été, jusqu’à présent, réalisés au niveau de la province dans le cadre du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, avec une enveloppe budgétaire d’environ 3 MDH, tandis que 33 projets ont été mis en oeuvre dans le sillage du programme « Régions émergentes » avec une enveloppe de 1,25 MDH.

Il s’agit également du programme des initiatives économiques intégrées de la préfecture de M’diq-Fnideq pour la période 2021-2023, qui vise à soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, à travers le financement de leurs projets dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), en partenariat avec les secteurs ministériels concernés, les instances élues, le secteur privé et les ONG, et ce afin de contribuer à la création de l’emploi et de la richesse.

Ce programme, qui s’inscrit dans le sillage du programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et de la province de Tétouan, ambitionne de créer un fonds commun, qui sera géré par la Fondation Moubadara pour les jeunes et l’entrepreneuriat, pour soutenir les projets sélectionnés, avec une enveloppe budgétaire globale de 30 MDH, dont 10,5 MDH mobilisés par l’INDH, qui seront alloués au financement direct des entreprises.

Les efforts déployés pour la promotion de l’intégration des jeunes dans le développement durable au niveau de la préfecture de M’diq-Fnideq portent également sur la mise en oeuvre des programmes « d’insertion par les activités économiques 2021 », « de qualification et d’autonomisation économique des femmes » et « d’économie sociale et solidaire ».

Dans cette même lignée, et en application des Hautes orientations royales, l’INDH est devenue l’un des programmes les plus importants initiés pour l’intégration des jeunes dans le processus de développement local et national et un modèle de développement intégré, en plaçant cette frange de la population au centre des programmes de l’Initiative, qui a veillé à investir les compétences et les capacités créatives des jeunes dans le renforcement de la dynamique économique et la réalisation du développement local souhaité.

Les retombées positives ont déjà commencé à se faire sentir et se poursuivront à moyen terme, puisque ces programmes prometteurs ont permis, jusqu’à présent, de financer plus de 298 projets, avec une enveloppe budgétaire globale de plus de 13 MDH.

Dans ce sillage, une plateforme d’initiatives économiques intégrées a été mise en place à Fnideq pour l’orientation et la présentation de conseils techniques aux bénéficiaires.

Cette structure a accueilli depuis son ouverture, début février dernier, plus de 1.700 jeunes, et sera bientôt renforcée avec le lancement de deux nouvelles plateformes à M’diq et à Martil, et ce dans le cadre du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes, âgés de 18 à 45 ans.

Bien plus qu’un espace d’interaction entre les différents mécanismes adoptés par les intervenants œuvrant dans le domaine de l’insertion des jeunes, ces plateformes constitueront une réponse réaliste aux attentes de cette catégorie, notamment à la lumière des difficultés économiques que traverse la région, en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus.

Les jeunes porteurs de projets bénéficient, à travers ces plateformes, de plusieurs services, tels que l’orientation, la formation, le renforcement des capacités et le financement, en plus de l’encouragement à la création d’auto-entreprises et l’accès à l’information.

Autant de programmes et de projets prometteurs qui devraient, sans aucun doute, soutenir et orienter l’initiative privée, rendre l’entrepreneuriat plus attractif, accompagner et orienter les entreprises émergentes vers des activités productives et les intégrer dans le tissu productif local, et ce afin d’encourager la recherche d’alternatives pour favoriser le décollage économique et la promotion de l’emploi dans la province de Tétouan et la préfecture de M’diq-Fnideq.

SO

Source: LesEco.ma

Read More

Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »

Programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »

Le visiteur de la province d’Al Hoceima ne peut qu’être ébloui par l’important élan et la grande dynamique de développement tous azimuts qu’a connu la province au cours des dernières années, grâce aux projets du programme de développement spatial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit ».

Des routes pavées, des ouvrages d’art développés, d’importantes infrastructures culturelles, sportives, sanitaires, éducatives et sociales en milieux urbain et rural, et des services de proximité distingués pour faciliter l’accès de la population aux services de base, telle est la situation actuelle dans la province d’Al Hoceima, à la faveur de la dynamique particulière impulsée par les grands chantiers structurants du programme « Manarat Al Moutawassit ».

Ces grands chantiers de développement ont incontestablement généré un saut qualitatif au niveau de la province, changé de manière significative les caractéristiques de la métropole du Rif, et contribué à renforcer l’attractivité spatiale d’Al Hoceima et sa position comme une destination touristique exceptionnelle et distinguée.

Les travaux de la majorité des chantiers de ce programme de développement ambitieux, dont le nombre dépasse 1.000 projets, connaissent un rythme de réalisation avancé, dans la mesure où certains sont achevés, tandis que d’autres se trouvent dans un état avancé de réalisation.

Ces projets structurants, pour lesquels une enveloppe budgétaire d’environ 6,5 milliards de dirhams a été mobilisée, sont répartis entre les différents milieux ruraux et urbains de la province d’Al Hoceima, afin de réduire les disparités spatiales et sociales existantes, renforcer les services sociaux et ceux de proximité, et de faciliter l’accès de la population aux infrastructures de base.

Ils auront, sans aucun doute, un impact significatif sur la promotion des conditions socio-économiques de la population et l’amélioration de leurs conditions de vie, vu qu’ils portent sur la réalisation d’importantes structures d’accueil, telles que le Grand théâtre, le conservatoire, le centre Méditerranéen de la Mer d’Al Hoceima, le centre hospitalier provincial d’Ait Youssef Ouali, et le village sportif d’Ait Kamra, qui comporte un terrain de football, une piscine et une salle couverte.

La dimension spatiale est, quant à elle, présente avec force dans cette dynamique de développement, puisque le programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit » vise à désenclaver les habitants du milieu rural, à travers la réalisation de nombreuses routes, axes routiers et ouvrages d’art, l’alimentation en eau potable de plusieurs douars, et la valorisation des produits locaux, en plus du parachèvement des chantiers d’aménagement urbain des différentes collectivités urbaines et rurales de la province, ainsi que des pôles émergents.

Dans une déclaration à la MAP, l’acteur associatif et touristique, Anouar Akouh, a souligné qu’un nombre important de projets du programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit » a commencé à voir le jour et à attirer l’attention des habitants de la province, notant que la majorité des projets ont connu un rythme de réalisation avancé, notamment ceux liés à la promotion touristique, au désenclavement de la population rurale et à la réalisation de circuits et axes routiers.

M. Akouh, président de l’association Geode pour le développement durable, a souligné que la province d’Al Hoceima est devenue, grâce aux projets du programme « Manarat Al Moutawassit », l’une des destinations touristiques les plus attractives au niveau national, saluant, à cet égard, la réalisation de nombre d’unités hôtelières et touristiques importantes de la province, que ce soit celles achevées ou en cours de réalisation, qui permettront de renforcer l’offre touristique de la province, d’attirer davantage de touristes nationaux et étrangers, et de créer de nombreuses opportunités d’emplois directs, au profit des jeunes de la province.

Il a, à cet égard, cité un certain nombre de projets qui intéressent les habitants d’Al Hoceima et ses visiteurs, notamment le village sportif d’Ait Kamra et le projet de réalisation du musée maritime et de l’aquarium, qui contribueront à renforcer l’attractivité spatiale de la province et à en faire un pôle touristique et de développement de premier plan au niveau national. Parallèlement à cet important élan de développement, l’acteur touristique a souligné la nécessité d’accompagner ces projets prometteurs en investissant de manière optimale dans l’élément humain et en proposant des formations diversifiées au profit des jeunes de la province, pour faciliter leur insertion sur le marché du travail, en plus de la simplification des procédures administratives, pour attirer davantage d’investissements et promouvoir l’économie de la province.

Les projets du programme de développement spatial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit » ont ainsi impulsé une dynamique inédite à tous les niveaux au niveau de la province, et devront ouvrir des perspectives prometteuses aux jeunes de la province, à même de promouvoir leur insertion socio-économique et de contribuer au développement de la région.

SO

Source: LesEco.ma

Read More

Tanger-Tétouan-Al Hoceima: 117 MDH pour soutenir des projets et des zones d’activités économiques

Une enveloppe budgétaire d’environ 117 millions de dirhams (MDH) a été mobilisée pour soutenir des projets innovants et des zones d’activités économiques, et créer une zone industrielle dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA).

Le Conseil de la région a approuvé, lors de sa session ordinaire du mois de juillet tenue récemment à Tanger, la convention relative au programme régional d’appui aux projets innovants dans la région, qui vise à définir les responsabilités et les obligations liées au financement et la mise en œuvre du programme pour soutenir les projets concernés sur une période de trois ans (2021-2023), et à mettre en place un dispositif de soutien technique et financier des entreprises, afin de favoriser la création d’opportunités d’emploi, en particulier pour les jeunes.

En vertu de cette convention liant la Wilaya, le conseil de la région, le centre régional d’investissement (CRI) et l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), le coût global du projet est de 4 MDH, dédiés notamment à l’appui des petites entreprises et des auto-entrepreneurs porteurs d’idées de projets innovants dans la région et à la création d’un dispositif commun de soutien technique et financier pour accompagner les porteurs de projets.

Ce programme vise également à soutenir les initiatives privées, à encourager l’entrepreneuriat et à assurer l’accompagnement intégré des projets approuvés par le comité de sélection.

Par ailleurs, une enveloppe budgétaire d’environ 87 MDH a été allouée à la réalisation et le financement du projet de création d’une zone d’activités économiques à Ksar Bjir (province de Larache), pour la période 2021-2022, dans le cadre d’une convention entre le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, le conseil régional, la direction générale des collectivités territoriales et l’APDN.

Ce projet, qui sera érigé sur une superficie de plus de 20 hectares, ambitionne d’accueillir les activités industrielles non polluantes, les activités commerciales, les activités de services associées aux activités industrielles et commerciales, et les installations administratives et sociales de base.

Une enveloppe budgétaire de près de 26 MDH, dont 24,5 MDH comme contribution du conseil de la région TTA, a été, quant à elle, mobilisée pour réaliser le projet de création d’une zone industrielle à Chefchaouen, précisément au niveau de la localité d’Ain Rami, relevant de la commune de Bab Taza. La réalisation de ce projet s’étale sur deux ans (2021-2023), l’APDN sera chargée de la préparation des dossiers de consultation et des appels d’offres au nom des partenaires, et du suivi des études et des travaux.

Source: 2m

Read More