0 31

COMMUNES RURALES

0 16021
KM²

SUPERFICIE

0 5

COMMUNES URBAINES

0 3.8

MILLIONS d'habitants

La province d’Al Hoceima a été créée en 1959 par le Dahir 1-59-351 du 2 Décembre 1959 relatif à la division administrative du royaume modifiant et complétant le Dahir du 13 octobre 1956, d’une superficie de 3.555 km, couvre  la partie  centrale, la plus élevée (2452 m au jbel Tidghine) et la plus large (80 km) de la chaîne du Rif, ensemble de montagnes hétérogènes et compartimentée.  Elle est délimitée par :

  • La mer Méditerranée au Nord.
  • Les provinces de Taza et Taounate au Sud. 
  • La province de Driouch à l’Est.
  • La province de Chefchaouen à l’Ouest. 

Selon le recensement général de la population et de l’habitat de 2014, la population d’Al Hoceima a atteint 399.654 habitants

ATOUTS

Elle est géographiquement située à l’extrême Nord du Royaume, sur la façade Méditerranéenne face à de nombreuses petites îles et îlots rocheux et à la porte de l’Europe, à laquelle elle est historiquement reliée par liaison maritime, jouit d’une combinaison idéale où coexistent harmonieusement le littoral, la forêt et la montagne, potentialités rarement réunies dans une même province.

Le climat de la province d’Al Hoceima, de type méditerranéen, est caractérisé par des hivers pluvieux et frais et des étés secs et chauds .

  • Température : min 10°c / Max : 30°c .
  • la pluviometrie annuelle moyenne est de 300 mm sur la côte et 1.000 mm dans les altitudes les plus hautes.

Infrastructures de base

Réseau Routier

                    Description : C:\Users\j.boudan\Desktop\taza_hoceima.jpg

La Rocade Méditerranéenne : Longeant la Méditerranée sur plus de 507 kilomètres, la rocade méditerranéenne permet de créer un lien entre l’est et l’ouest de la Méditerranée à travers une route côtière aux paysages exceptionnels, et place la province d’Al Hoceima à  4 heures de Tanger.

La Voie Express Taza – Al Hoceima : Les travaux de construction de la voie express Taza -Al Hoceima, sur 148,5 Km pour un investissement global de près de 2,5 milliards de DH, sont en cours avec un état d’avancement global de 95%. Cette voie permettra d’optimiser les conditions de sécurité routière et de transport, de réduire le temps de trajet entre Fès et Al Hoceima, et de développer le transport des marchandises. 

Réseau Aérien

L’aéroport International d’Al Hoceima «Acharif Al Idrissi» peut jouer un rôle primordial dans le développement économique et logistique de la région.

Actuellement, il offre des vols réguliers à l’intérieur du Royaume vers les villes de Casablanca, Tanger  et Tétouan et  à l’international : la Belgique est les Pays-Bas.

Réseau Maritime

Une Ligne Maritime permanente reliant la province vers l’Europe à travers les  Gares Maritimes d’Al Hoceima et celle de la ville de Motril (Granada) en Espagne.

Pôles d’excellence

La stratégie de développement économique de la Province se nourrit de la stratégie globale que se sont fixés les pouvoirs publics pour son développement, en se focalisant sur les programmes sectoriels dans les domaines du tourisme de l’agriculture, de l’industrie et de la pêche et la politique des grands chantiers structurants lancés  par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste pour une mise à niveau et un positionnement de la région sur des niches sectorielles porteuses et à forte valeur ajoutée.

L’agriculture

  • Le Plan Maroc Vert a confirmé les ambitions de la province dans le secteur de l’agriculture: intensification de la production d’olives, développement des produits du terroir tels que le miel, les amandes et les câpres. Des richesses naturelles exceptionnelles qui seront mises en valeur et permettront l’émergence d’une agro-industrie de qualité. 
  • Au niveau National, La province occupe le premier rang en Amandier et Figuier.

La pêche maritime

La pêche maritime constitue une activité socio-économique prépondérante dans la province: 

  • Avec une façade de 72 km de long sur la Méditerranée, la province a développé une importante activité de pêche maritime, qui constitue l’un de ses principaux secteurs économiques. 
  • Le port d’Al Hoceima, situé à la 5ème position au niveau national du point de vue du rendement halieutique, a récemment connu des travaux d’extension afin d’améliorer sa productivité. 

Industrie

Le tissu industriel de la province d’Al Hoceima est constitué d’unités classées comme moyennes et petites entreprises. Dans le cadre de la mise à disposition d’infrastructures industrielles dans la province, une zone industrielle a été créée à Imzouren et ainsi qu’une zone d’activités économiques à Ait Kamara.

Zone industrielle d’Imzouren

                                     C:\Users\CI_Al-Hoceima\Desktop\zI.png

  • Date de création: 1998 ;
  • Emplacement: Commune  Imzouren ;
  • 02 km de la route nationale 2 ;
  •  07 km de l’aéroport ;
  •  04 km du centre d’Imzouren ;
  •  à 20 km d’Al Hoceima ;
  • Superficie totale : 5 Ha 74 sont 77 ca ;
  • Nombre de lots : 66 (en 4 pour l’équipement)
  • Date de réhabilitation: 2012/2013

Zone d’Activités Economiques d’ Ait- Kamra (ZAE)

Conçue sur une superficie de 41ha pour un montant d’investissement global de 170 millions de dhs, ce projet  présenté à sa Majesté le Roi Mohamed VI que Dieu l’assiste en date du 14/07/2009 dans le cadre des directives royales visant à pousser l’économie de la province, à l’horizon d’en faire un pôle de développement intégré à l’économie nationale, comme le confirme le discours royal prononcé par Sa Majesté Le 25 mars 2004 dans la ville d’Al-Hoceima.

  La réalisation de ce projet a été programmé sur deux tranches dont la première (27 ha environ) a été inaugurée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste le 8 octobre 2011.

Connectivité de la zone:

  • 16 km de la ville d’Al Hoceima ;
  • 17 km de l’aéroport Acharif  Al Idrissi ;
  •  08 km du centre d’Ajdir ;
  • 04 km du centre d’Izemouren.
  • 95 km du futur complexe portuaire de Nador West Med ;
  • 270 km du port de Tanger Med ;

La zone d’activités économiques est directement desservie par la route d’Izemmouren qui le relie à la rocade méditerranéenne.

Cette zone a été créée pour atteindre des objectifs de base qui peuvent être résumés  comme suit:

  • Contribuer à atténuer les problèmes d’accès au foncier destiné à l’investissement en créant un espace approprié pour accueillir leurs projets selon les spécifications et les normes requises.
  • Encourager la création d’entreprises et offrir des opportunités d’emploi.
  • valorisation des ressources et des produits locaux.
  • Renforcer l’infrastructure du tissu économique au niveau provincial et régional.
  • Création d’un pôle pour abriter les activités liées à l’industrie, l’artisanat, les services et les technologies de l’information.
  • Contribuer à l’amélioration des indicateurs économiques de la région et au développement du produit local.
  • Répondre aux attentes et aspirations des porteurs d’idées de projets, des investisseurs, des acteurs économiques et de la population en général.

Secteur du tourisme

Forte de la dynamique de changement insufflée depuis une décennie par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, Al Hoceima est aujourd’hui une Province en pleine émergence qui présente une multitude d’opportunités d’investissement. A cet effet, la baie d’Al Hoceima a été reconnue en date du 8 Mars 2014 parmi les plus belles baies au monde, suite à l’acceptation à l’unanimité de sa candidature pour rejoindre le club des plus belles baies au monde. Comptant actuellement 40 membres dont Agadir.

Par ailleurs, Al Hoceima est la 7ème  plus belle ville au monde en ce qui concerne la beauté de ses plages, d’après un classement réalisé par le guide mondial des cités urbaines. Elle est surtout connue pour ses magnifiques plages méditerranéennes (Quemado, Sfiha, Calabonita, Tara Youssef, Cala Iris, Matadero, Rmoud, Izdhi, Souani, Espalmadero, Bousekkour, Boumahdi…).

Cette province a une vocation touristique incontestable et recèle des potentialités appréciables dans ce domaine, pouvant jouer un rôle non négligeable dans l’économie de cette région, qui grâce au caractère spécifique de sa morphologie, elle est propice au développement de deux types de tourisme : balnéaire et de montagne.

Le secteur du tourisme offre plusieurs opportunités d’investissement, parmi lesquelles on mentionne notamment :

  • Création des complexes et hôtels touristiques et de plaisances ;           
  • Développement de l’écotourisme et de montagne et la réalisation des gites ruraux et forestiers ;
  • Développement du tourisme lié aux sports nautiques ;
  • Création des agences de promotion et de transport touristiques, des agences de location de voitures, etc.
  • Formation de guides touristiques ;
  • Réalisations des documentaires sur le tourisme rural ;
  • Organisation d’expositions  pour présenter une gamme d’offres touristiques de la province.

Une histoire millénaire à découvrir

  •  La province a accueilli au cours des siècles phéniciens, carthaginois, romains et arabes, enrichissant ainsi son patrimoine culturel au contact de ces différentes civilisations.
  •  La province abrite également des monuments historiques d’intérêt, parmi lesquels on peut citer le site archéologique de Bades et Al-Mazamma.
  • Un patrimoine naturel à valoriser: une faune et une flore exceptionnellement riches.

Capacité hôtelière

       

                             

Secteur de l’artisanat

Le secteur de l’artisanat occupe une place relativement importante dans l’activité économique de certains centres traditionnels de la Province, reconnus aussi bien sur le plan national qu’international. Le secteur révèle des potentialités qui se fondent sur des traditions à la fois économiques, culturelles et artistiques. 

  • Un savoir-faire et une production diversifiée (cuir, textile, poterie, …) ;
  • Existence de groupements artisanaux ; 
  • Disponibilité de matières premières à bon marché ; 
  • Artisanat diversifié : 
  • La production d’Alfa à Rouadi, 
  • Le travail du cuir et du bois à Taghzout. 
  • La poterie traditionnelle Riffaine à Imrabten.